Un poulet BIO c'est simplement un poulet normal. Ce sont les autres poulets qui ne le sont pas (Guillaume Meurice - France Inter)

Le Poulet BIO

Il n'est pas concevable qu'une volaille passe sa vie dans un batiment de 60 ou 100 000 invidus, sans voir la lumière du jour, sans sortir à l'extérieur, sans savoir ce qu'est un brin d'herbe ou une limace.

Il n'est pas acceptable qu'un poulet soit tué à 34 jours après avoir été alimenté avec toute sorte de produits pour le faire grossir plus vite ou pour soigner les maux qu'il n'aurait pas eu s'il avait été élevé normalement.

Qui veut manger des animaux à qui on a administré des calmants pour diminuer le stress du transport vers l'abattoir ?

Quelle saveur peut avoir un poulet qui a passé sa courte vie avec comme espace l'équivalent d'une feuille de papier A4 ?

Combien de grammes de CO2 a généré une volaille bon marché qui vient du bout du monde ? 

Les critères d'élevage du cahier des charges               


Pas de mélange BIO et non bio dans la même exploitation
Volailles de souches selectionnées pour leur croissance lente
Arrivée des poussins à l'age de 1 jour
Limite à 10 animaux par m2 dans le dortoir
Parcours extérieur de 4m2 minimum par animal
Présence d'herbe et de zones ombragées sur le parcours
Repousse de l'herbe pendant 2 mois après enlévement des volailles
Epandage des fumiers sur des terres certifiées BIO
Abattage autorisé seulement à partir de 81 jours
Nourriture certifiée BIO (céréales et minéraux)
Aucun traitement chimique ou médicamenteux
Aucun facteur de croissance ou acide aminé
Transport vivant limité
Epointage du bec interdit
Elevage au sol, pas de caillebotis
Facilitation de l'accès aux parcours extérieurs (trappes larges)
...




Nos critères au dela du cahier des charges

Certification BIO par ECOCERT (12.12.2017)

Production mensuelle limitée à 300 poulets pour une taille d'élevage raisonnable 
Prairie naturelle en lisière de forêt de Cerisy, dans une vallée préservée, sans culture environnante
Epaisse litière de paille entretenue régulièrement pour le confort des animaux
Respect du rythme biologique sans éclairage la nuit (seulement les 3 premiers jours)
Abattage tardif entre 100 et 140 jours
Absence de stress du transport (abattage à la ferme)
Qualité des soins, visite plusieurs fois par jour, distribution manuelle d'aliments
Mise à l'abri des sujets les plus faibles subissant les dominants
Nettoyage quotidien des abreuvoirs pour assurer une bonne qualité d'eau de boisson
Mise en place de perchoirs dès la 4eme semaine
Aération des dortoirs adaptée à la météo du jour
Sol en terre battue dans les batiments (régulation thermique, toilettage des poulets)
Trappes motorisées à ouverture automatique dès l'aube pour un meilleur accès au parcours extérieur
Vente locale ( Rayon 80 kms ) pour limiter l'empreinte carbone
Vente directe pour un revenu permettant le maintien de l'agriculture locale
Travail manuel de nettoyage, pas de tracteur et de gros engins (juste un quad)
Chauffage des poussins par un système de plateaux electriques, très peu gourmand en energie
 
Projet d'energie renouvelable et récupération d'eau de pluie


La Basse-cour de Leon - Le Clos de la Roque -Vaubadon
 14490 Balleroy sur Drome